dimanche 16 juin , premier rayon de soleil et un brin de santée retrouvée, nous sommes partis en amoureux e moto direction Saint Saturnin les apt

 

l            

jolie petit village ou sur le haut du village se trouve les ruines du château et de sa chapelle et derriére un barrage avec une retenue d'eau et même deux moulins dont un est conservé en patrimoine et l'autre réhabilité en habitation

                            

 

La commune, fait partie de la zone du Parc Naturel Régional du Luberon, est la plus étendue du canton d'Apt avec un peu moins de 80 km². Son relief est assez important. Environ 1/3 de la commune est situé entre 250 et 400 m d’altitude (+/- la partie sud de la commune). C'est la partie agricole, mais aussi la partie la plus occupée (lotissements récents et une trentaine de hameaux). Le reste, entre 400 et 1100 m, est composé de garrigues, de bois de chênes ou de résineux, et d'un peu d'amandiers, de lavandes, etc.

 DSCF1156

La commune possède un réservoir de 4 300 m3 pour l'irrigation. L'eau provient du canal de Provence et traverse le Luberon par un tunnel.

la particularité de ce village , chaque maison posséde une treille devant sa maison DSCF1196

DSCF1197

  on peut trouver encore des anciennes plaques

 

 

 

sur le chemin de retour,  mon mari m'a fait voir 2 anciens silo qui contenait la bombe atomique

albion ZL 28 02.JPG (341781 octets)

Le plateau d'Albion est situé à cheval sur trois départements : le Vaucluse, la Drôme et les Alpes-de-Haute-Provence. Il se subdivise administrativement en sept communes : Sault (Vaucluse), Ferrassières (Drôme), Aurel (Vaucluse), Revest-du-Bion (Alpes-de-Haute-Provence), Saint-Trinit (Vaucluse), Saint-Christol (Vaucluse), Simiane-la-Rotonde (Alpes-de-Haute-Provence). Il a accueilli, de 1967 à 1999, le site de lancement de missiles nucléaires sol-sol balistiques de la Force de dissuasion nucléaire française, dont les installations militaires s'étendaient au-delà du plateau sur la commune de Lagarde-d'Apt.